L’Effrontée

l'effrontéeClaude Miller

Diplomé de l’IDHEC (ex-Fémis), et après avoir effectué son service militaire au sein du service cinématographique des armées, Claude Miller débute dans le cinéma dans les années 60 comment assistant-réalisateur de Marcel Carné (Trois chambres à Manhattan) Jacques Demy (Les demoiselles de Rochefort), Michel Deville… il est aussi directeur de producteur sur certains films de Truffaut.

Après des court-métrages, il se lance dans le long avec La meilleure façon de marcher (1976) avec Patrick Dewaere et Patrick Bouchitey. Suivra une filmographie dense et ecclectique, qui l’imposera comme un réalisateur tout terrain, capable de passer du polar en huis-clos à la Garde à vue (Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider, Guy Marchand, et 4 César en 1982) à la chronique adolescente (L’effrontée, avec Charlotte Gainsbourg), du drame psychologique “académique” (La classe de neige) à la comédie intimiste expérimentale (La chambre des magiciennes)…

Après le portrait de femme Betty Fisher et autres histoires, avec Sandrine Kiberlain, Nicole Garcia et Mathilde Seigner, une mise en abyme du cinéma et drame sentimental avec La petite Lili (Ludivien Sagnier, Nicole Garcia, Robinson Stevenin), il revient en 2007 avec Un secret, pour lequel il dirige Cécile de France, Patrick Bruel, Ludivine Sagnier, Mathieu Amalric, Julie Depardieu.En 2009, il coréalise avec son fils Nathan Miller le film Je suis heureux que ma mère soit vivante.

Deux ans après, il signe Voyez comme ils dansent avec Marina Hands. Alors qu’il tourne son dernier film, Thérèse D., adaptation du roman de François Mauriac (intitulé Thérèse Desqueyroux, paru en 1927) avec Audrey Tautou, Gilles Lellouche et Francis Perrin, il meurt le 4 avril 2012. Il avait 70 ans.

Source:

http://www.cinefil.com/star/claude-miller/biographie

Vidéo:

Claude Miller – L’Effrontée (1985)

Realisateur Claude Miller. Avec Charlotte Gainsbourg, Bernadette Lafont, Jean-Claude Brialy, Julien Glenn, Clothilde Baudon, Jean-Philippe Écoffey, Raoul Billerey, Simon de La Brosse, Richard Guerry, Louisa Shafa, Cédric Liddell, Daniel Chevalier, Phileppe Baronnet, Chantal Banlier, Armand Barbault.

Pour prolonger l’été, j’ai eu envie de regarder L’effrontée hier soir. Le film de Claude Miller a très bien vieilli: les dialogues  restent drôles et touchants, les interprétations justes et la musique… délicieusement entêtante (Sarà perché ti amo de Ricci & Poveri).

Surtout, il y a Charlotte. Ecorchée vive, boudeuse, timide, “fantasque” comme le lui reprochent ses profs. Une môme de 13 ans qui crève l’écran avec sa mèche dans les yeux, son filet de voix et ses gestes gauches.

Evidemment, difficile de la regarder sans la comparer avec la femme qu’elle est devenue. Comme le disait Valentine, en charge de la rubrique VIP sur le site de L’Express Styles, Charlotte Gainsbourg fait partie de ces acteurs intouchables que la plupart des gens respectent. Je suis sûre que certains d’entre vous vont quand même me dire qu’ils ne l’aiment pas, mais qu’importe, moi je fais partie des gens qui l’admirent, et dans ce film, il faut bien avouer qu’elle s’avère particulièrement prometteuse.

L’effrontée filme l’ennui propre à l’âge ingrat. Charlotte Castang  (Charlotte Gainsbourg, donc) ne supporte plus sa vie. Les adultes et les gens de son âge l’agacent, son corps l’embarasse, un rien l’énerve. La seule personne qu’elle tolère, c’est sa petite voisine Lulu. Arrive Clara Bauman, pianiste prodige du même âge qu’elle, en tournée dans la région. Charlotte tombe immédiatement sous son charme.

Quiconque a vu L’effrontée se souvient de Charlotte en jean et marinière. Elle ne porte pratiquement que ça d’un bout à l’autre du film, grande sauterelle se contentant d’alterner 501 et minijupe. On n’est pas dans Gossip Girl: l’oeil n’est pas distrait par d’intempestifs changements de tenue, et c’est tant mieux! La chef costumière Jacqueline Bouchard préfère jongler avec quelques pièces essentielles, ne se doutant peut-être pas que c’est ce qui donnera au film un charme atemporel.

Lire la suite:

http://blogs.lexpress.fr/styles/cafe-mode/2009/08/27/les_films_bien_sapes_leffronte/

Vidéo:

http://www.ina.fr/video/CAB85112402

Vidéo:

 

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s